01 45 27 07 33 58, Avenue de Versailles - 75016 Paris
Votre électricien à Paris
Votre électricien à Paris

Si votre disjoncteur saute, n’appelez pas tout de suite l’électricien : c’est souvent qu’il y a trop d’appareils branchés… mais pas seulement ! Vous pouvez faire quelques vérifications vous-même avant d’appeler tout de suite un professionnel. D’abord, la première étape consiste à s’assurer de votre sécurité et de celle de vos proches. Si le courant a sauté, il est possible que ce soit parce que quelqu’un s’est électrocuté. Deuxièmement, si vous sentez une odeur de brûlé, appelez immédiatement les pompiers (18 ou 112).

Qu’y a-t-il dans mon tableau électrique ?

Ensuite, apprenons-en un peu plus sur votre tableau électrique. Il existe trois types d’interrupteur sur ce tableau :

  1. Le disjoncteur divisionnaire : il sert à protéger les appareils présents sur le circuit. Il protège des surcharges et des court-circuits ;
  2. L’interrupteur différentiel : il permet d’identifier une fuite de courant ;
  3. Le disjoncteur de branchement : le disjoncteur principal de l’installation, qui cumule les fonctions des deux interrupteurs susmentionnés. Il lutte donc contre les surcharges, les court-circuits, et les fuites de courant sur tout le système.

Sur un tableau électrique, il existe plusieurs rangées d’interrupteurs : ceux en début de rang sont les interrupteurs différentiels, tandis que les suivants sont des disjoncteurs divisionnaires. Cela dépend des marques, mais souvent, le disjoncteur de branchement est bien visible dans un endroit isolé du tableau.

D’où vient la panne de votre disjoncteur ? (en général, de vous)

Revenons à notre panne électrique. D’abord, il faut bien vérifier que la panne est chez vous. Deux solutions : soit vous regardez par la fenêtre ou bien allez frapper chez votre voisin – si l’obscurité domine au dehors, aussi bien que chez lui, ça n’est pas de votre faute. Alors, prenez simplement votre mal en patience. Une autre solution consiste à regarder le tableau électrique : s’il fait noir mais que tous les interrupteurs sont relevés, c’est une panne Enedis (de quartier ou d’immeuble).

Si la panne vient de chez vous, vous pouvez la rechercher sur le tableau électrique. Si une panne a eu lieu, le disjoncteur de branchement sera le premier à sauter. Comme nous l’avons dit plus haut, dans 90 % des cas, une panne électrique vient d’une surconsommation de votre part : trop d’appareils branchés sur votre système (le four, les radiateurs, le fer à repasser, etc.). La tension est trop forte et alors, le disjoncteur saute. Dans ce cas-là, il suffit d’éteindre environ un tiers des appareils électriques, et tadaa ! Plus aucun problème ! Toutefois, si le problème persiste, appelez quand même votre fournisseur : il est possible de lui demander une révision à la hausse de votre consommation.

La panne de votre disjoncteur peut venir d’un appareil ou d’une fuite à la terre

Si jamais votre disjoncteur de branchement refuse de rester sur I, il est possible que ce soit un appareil en particulier qui cause la panne. Dans ce cas-là, il faut baisser sur O tous les interrupteurs du tableau. Ensuite, relevez le disjoncteur de branchement, puis chaque interrupteur différentiel. Enfin, relevez un par un tous les disjoncteurs divisionnaires. Le premier qui fait sauter le système est le coupable. Regardez ensuite l’étiquette associée afin de déterminer d’où vient la panne (un radiateur par exemple, ou bien une multiprise sur-sollicitée).

Il se peut enfin que la panne soit due à une fuite du courant à la terre. Dans ce cas-là, l’interrupteur différentiel en est l’indicateur. Il faut donc mettre sur O tous les interrupteurs différentiels, et sur I le disjoncteur de branchement et les disjoncteurs divisionnaires. Puis, relevez chaque interrupteur différentiel : le premier qui saute est celui qui vous protège de la fuite.

Conclusion : avant d’appeler l’électricien, vérifiez votre consommation

En général, une panne électrique vient d’une surconsommation de votre part. Dans un système aux normes et bien isolé, il est assez rare que des coupures de courant arrivent à cause d’un dysfonctionnement : que ce soit une fuite ou bien un court-circuit. Dans beaucoup de cas, le problème vient du fait que vous vouliez qu’il fasse 35 °C dans l’appartement, tout en cuisinant une raclette, et en écoutant Maître Gims à fond… Votre tableau électrique est serviable, mais malheureusement, pas à ce point-là…

Si le courant saute, suivez les procédures susmentionnées. Si le problème persiste, vous pouvez alors appeler l’électricien. Il existe des professionnels compétents intervenant dans les 5e, 6e, et 11e arrondissements de Paris, par exemple. Nous pouvons également vous donner des conseils afin de trouver le meilleur électricien sur Paris.